slide1.jpg
TAUX DU : 22/05/2019 - DTS :12 576,5410 - USD :9 131,9899 - EUR :10 192,2175 - CNY :1 321,1782 - CAD :6 771,5995 - GBP :11 593,5208 - CHF :9 038,4456 - JPY :82,9051 - DKK :1 364,6930 - NOK :1 040,9439 - SEK :942,9589 - SAR :2 435,1956 - UCA :12 576,5410 - XOF :15,5379

AVIS A MANIFESTATION D'INTERET

AMI GUINEE Cabinet daudit Elaboration dun manuel des procédu

Télécharger le fichier

        pdf

AVIS A MANIFESTATION D'INTERET

AMI GUINEE Cabinet daudit Elaboration dun manuel des procédur

Télécharger le fichier 

       pdf

Audience accordée par M. le Gouverneur à la mission de la BAD conduite par M. MOUGANI

Le vendredi 08 mars 2019 de 09h :35 à 10h : 40, M. le Gouverneur a reçu en audience une mission de la Banque Africaine de Développement, conduite par M. Gabriel MOUGANI, Spécialiste en Chef de l’intégration Régionale et Task Manager du PAMSFI, accompagné de MM : Pierre Chrysologue OUEDRAOGO, Spécialiste en Passation de marchés et Youssouf TRAORE, Expert en inclusion financière.

20190308 BAD BCRG

L’entretien s’est déroulé en présence de MM : Mamady FOFANA, Directeur Général du Crédit et des Changes, Naby Moussa FOFANA, Directeur de la Politique Monétaire et du Crédit, Mamadou SYLLA, Chef du Service à la DIE, Mohamed Lamine TOURE, Chargé d’Etudes à la DPMC et Morlaye SOUMAH, comptable du PAMSFI.

Cette mission était venue faire le point à M. le Gouverneur des résultats de l’évaluation du Projet d’Appui à la Modernisation du Secteur financier qui s’est déroulée du 04 au 08 mars 2019 en Guinée.

L’objectif de cette mission d’évaluation est de redynamiser le PAMSFI qui a connu du retard dans son plan de mise en œuvre initial.

La mission a passé en revue tous les aspects du projet, notamment : l’état d’avancement du projet, le processus de passation de marchés, les activités de décaissements et les recommandations issues de cette évaluation.

La mission a fait part à M. le Gouverneur de la réallocation effective des ressources de la sous-composante monétique du PAMSFI à d’autres rubriques du projet. Cet exercice de réallocation fait suite à la prise en charge par la Banque Mondiale des activités de monétique interbancaire dans le cadre du projet PRECOP.

Compte tenu du niveau faible des ressources allouées à ce projet par rapport à l’envergure des activités inscrites, la mission a estimé que des ressources additionnelles devraient être sollicitées sur le FAD15 qui est en cours de préparation actuellement à la BAD.

La prorogation éventuelle de la date de clôture du projet qui est fixée actuellement au 31 décembre 2019 a été débattue par les parties.

La mission a également apprécié le dynamisme de l’Equipe projet PAMSFI dans la mise en œuvre des activités.

Au terme de ce bref point sur cette mission d’évaluation, M. le Gouverneur s’est félicité de la démarche de la BAD qui vise à traiter tous les dossiers en instance du PAMSFI en vue de sa mise en œuvre conformément à un planning réalisable.

Pour terminer, M. le Gouverneur a remercié la mission pour cette évaluation du projet et réitéré la volonté de la BCRG à accompagner la mise en œuvre de ce projet structurant.

Audience de Monsieur le Gouverneur du vendredi 15 février 2019

Monsieur le Gouverneur et Monsieur le Ministre de l’Economie et des Finances ont accordé une audience à une délégation de la Banque Africaine d’Export-Import (AFREXIM BANK), le vendredi 15 février 2019, de 12 heures à 13 heures au Bureau du Ministre.

Monsieur le Ministre était entouré de son Secrétaire Général et de son Chef de Cabinet. Quant à Monsieur le Gouverneur, il était accompagné du Premier Vice-Gouverneur, du Directeur de la Supervision Bancaire, du Directeur des Services Juridiques et de l’Organisation, du Directeur des Statistiques et de la Balance des Paiements.

La délégation d’AFREXIM BANK était conduite par Monsieur Serge BELINGA, Senior Manager Credit Assesment, accompagné de deux experts.

Trois principaux sujets ont été discutés au cours de cette rencontre, ce sont :

  • l’état d’avancement de la Facilité de USD 140 millions que la Guinée a demandé AFREXIM BANK de mettre en place ;
  • la situation des paiements attendus des entreprises guinéennes qui ont bénéficié des prêts d’AFREXIM BANK ; et
  • les problèmes de couverture des opérations en Euro.

Sur le premier point, la délégation d’AFREXIM BANK a rassuré Monsieur le Ministre de l’Economie et des Finances du bon avancement du dossier de Facilité. Elle a toutefois attiré son attention sur la nécessité de règlement des frais de documentation juridique qui s’élèvent à USD 35 000 avant la fin des délais de disponibilités qui s’achèvent début juin 2019.

Monsieur le Ministre a indiqué à la délégation l’entière confiance du pays à AFREXIM BANK et lui a promis que ces frais seront réglés dès que le Gouvernement aura finalisé certaines formalités avec le FMI dont la mission est attendue en Guinée entre mars et avril 2019.

Concernant les paiements attendus des entreprises guinéennes qui ont bénéficié de financements d’AFREXIM BANK, la délégation a porté à la connaissance de Monsieur le Ministre que tout va bien dans l’ensemble, à l’exception d’une entreprise qui aurait exécuté des travaux pour le compte de l’Etat.

Monsieur le Ministre a informé la délégation du rééchelonnement de paiements des fournisseurs de l’Etat et des dispositions qui sont prises pour un partage d’informations avec AFREXIM BANK.

Lire la suite...

Audience accordée par M. le Gouverneur à la Banque Mondiale le 20 septembre 2018

 

Le jeudi 20 septembre 2018 de 14h 35 à 15h 40, M. le Gouverneur en compagnie du 1er Vice-Gouverneur, a reçu en audience une mission de la Banque Mondiale, conduite par M. Sébastian Molineus, Directeur du département Finance, Compétitivité et Innovation, accompagné de Mme Consolate Rusagara, Directrice des Systèmes Financiers pour la zone Afrique de l’Ouest, M. Mohamadou HAYATOU et Mme Maimouna Gueye , tous Spécialiste en Développement du Secteur Privé.

L’entretien s’est déroulé en présence de MM : Mamady FOFANA, Directeur Général du Crédit et des Changes, Naby Moussa FOFANA, Directeur de la Politique Monétaire et du Crédit, Kemo CONDE, Directeur de la Supervision des IMF, Aboubacar FOFANA, Assistant à la DSIM, Ibrahima Kalil TOURE, Directeur Général de la Guinéenne de Monétique (GUIM) et Mohamed Lamine TOURE, Chargé d’Etudes au Service Risques de la DPMC.

Cette mission était venue faire le point à M. le Gouverneur de la préparation du Projet de Renforcement des Capacités des PME dénommé « PRECOP ».

L’objectif de ce nouveau projet vise à renforcer les capacités techniques, financières et de gestion des PME/TPE en vue de promouvoir leur accès au marché de grandes entreprises de croissance économique.

C’est dans le cadre de cette préparation que M. le Gouverneur, a exprimé auprès de la mission, le souhait d’intégrer dans le périmètre du projet le financement de certaines activités de modernisation du secteur financier guinéen à savoir :

  • l’évolution du Système d’Information du Crédit vers Bureau d’Information du Crédit;
  • l’acquisition du switch national pour le développement des paiements digitaux,
  • la stratégie de la finance inclusive ; et
  • le renforcement des capacités de la BCRG en vue de la supervision efficace des IMF et des établissements émetteurs de monnaies électroniques.

S’agissant du passage du SIC au BIC, M. le Gouverneur s’est exprimé en faveur d’un BIC Public, qui à court terme (02 ans) sera repris par des privés. Cette transition se fera en étroite collaboration avec les équipes techniques de la Banque Mondiale

En réponse à cette requête de M. le Gouverneur, la mission a indiqué que cette demande est bien en phase avec les souhaits de la Banque Mondiale dans le cadre de ce nouveau projet

Toutefois, des travaux approfondis seront entamés avec les départements bénéficiaires desdites activités en vue de déterminer une feuille de route.

Il convient de noter que la date de passage de ce nouveau projet au Conseil d’Administration de la Banque Mondiale en vue de son approbation est prévue pour le 29 novembre 2018.

Pour terminer, M. le Gouverneur a remercié la mission pour leur appui dans le cadre du renforcement des capacités des PME guinéennes et réitéré la volonté de la BCRG à accompagner ce projet structurant.