Circulaire de la Banque Centrale de la République de Guinée à l’intention des exportateurs de la République de Guinée

Tournée du gouverneur de la BCRG dans les agences.

Dans le cadre de la poursuite de ses prises de contact avec les Cadres et Agents de la Banque Centrale de la République de Guinée, le Gouverneur, Dr Karamo KABA, a effectué un déplacement, du jeudi 20 au vendredi 22 janvier 2022, dans les Agences BCRG de Kindia, de Mamou et de Labé. Il était accompagné, au cours de cette mission, par la 2ème Vice-Gouverneur, Mme Souadou BALDE, l’Assistant du Gouverneur, M. Mohamed Sékou DIANE, le Directeur Général de l’Exploitation, M. Ibrahima Kalil MAGASSOUBA, le Directeur de l’Immobilier et de l’Équipement, M. Mamadou SYLLA, et le Responsable de la Cellule de Communication, M. Moussa MANSARE.
Le Gouverneur, sous la conduite des Chefs d’Agence, a démarré sa mission, à Kindia, Mamou et comme à Labé, par la visite des locaux, les différentes installations et les chantiers BCRG en cours de réalisation dans lesdites localités
Par la suite, il a rencontré les Cadres et Agents avant de conférer avec les Responsables pour des échanges sur les dossiers en instance, les difficultés rencontrées dans l’exécution de leurs activités et les perspectives. A cette occasion, il a tenu à rappeler que l’un des objectifs de cette mission, est sa volonté d’instituer un canal direct d’échanges avec les Cadres et Agents de l’Institution. Il a indiqué que lui et ses 2 Vice-Gouverneurs restent persuadés que cette démarche est celle qui permet de toucher du doigt les problèmes réels et d’y apporter, ensemble, les solutions idoines.

Visite de la centrale solaire de l’Agence de Kindia avec,
au fonds en costume, le Chef d’Agence BCRG de Kindia

Au terme de sa mission, dans chacune de ces 3 Agences, le Gouverneur de la BCRG, Dr Karamo KABA, a remercié les différents Responsables et leurs collaborateurs, pour l’accueil chaleureux réservé à lui-même et à sa délégation. Il les a félicités pour tout le travail qu’ils réalisent et encouragés à toujours poursuivre dans cette dynamique. Par ailleurs, il les a vivement exhortés à plus d’énergie et d’imagination pour l’atteinte des objectifs attendus de notre Institution.
Notons qu’à Labé, durant cette mission, le Gouverneur de la BCRG a procédé au lancement d’une unité automatisée de traitement des billets de banque couplée à un système complet de broyage et de briquetage destiné à la destruction rationnelle, économique et sûre de billets de banque usés et impropres à la circulation. En plus d’un gain de temps important pour les banques, lors des versements à la Banque Centrale, cette unité permet d’augmenter la capacité de traitement des billets et de vérifier automatiquement, chaque billet versé quant à son authenticité et à son aptitude à être remis en circulation. Divers détecteurs vérifient de manière fiable plusieurs signes de sécurité ainsi que les qualités physiques de chaque billet. Les billets inaptes à la circulation pour raisons de détérioration, d’inscription ou de fortes traces de salissure ou d’usure sont détruits. Les billets aptes à la circulation sont triés par dénomination et conditionnés en liasses et paquets de billets afin qu’ils puissent être mis à nouveau en circulation.
Cette démarche de la Banque Centrale, qui pourrait être développée dans toutes ses agences, s’inscrit dans une de ses missions essentielles : assurer la qualité de la circulation fiduciaire.

Notons qu’à chacune des étapes de la mission, à Kindia, à Mamou, comme à Labé, le Gouverneur de la BCRG et sa délégation ont été chaleureusement accueillis par les Gouverneurs des Régions Administratives et les Préfets desdites localités avec lesquels, il a eu des échanges chaleureux et conviviaux. Au nom de la Banque Centrale de la République de Guinée, il les a vivement remerciés et s’est dit heureux et rassuré de cette marque d’engagement et d’appui à notre Institution monétaire commune, pour l’atteinte de ses objectifs dans les localités placées sous leur Autorité.

Le Gouverneur, Dr Karamo KABA, et la 2ème Vice-Gouverneur, Mme Souadou BALDE, dans la salle de traitement automatisé des billets de banque de l’Agence BCRG de Labé. Derrière la 2ème Vice-Gouverneur, en tenue militaire, le Préfet de Labé, Colonel Sény Silver CAMARA.

Discours de nouvel an de monsieur le Gouverneur de la Banque Centrale de la République de Guinée

  • Madame et Messieurs les Membres du Conseil d’Administration,
  • Messieurs les Membres du Comité de Politique Monétaire,
  • Messieurs les Membres du Comité d’Audit,
  • Madame et Messieurs les membres du Comité des Agréments,
  • Monsieur le Président de l’APB,
  • Monsieur le Président de l’APAG,
  • Monsieur le Président de l’APIMG,
  • Monsieur le Secrétaire Général de la FESABAG, 
  • Monsieur le Secrétaire Général de la Section Syndicale de  la BCRG,
  • Messieurs les Directeurs Généraux des Banques, Assurances et Institutions de Micro finance,
  • Messieurs les Directeurs Généraux, Directeurs, Directeurs Adjoints, Assistant, Cadres et Agents de la BCRG ;
  • Chers Collaborateurs,
  • Distingués Invités, 
  • Mesdames, Messieurs, 
  • En vos rangs et qualités respectifs,

J’ai longuement hésité avant d’accepter cette cérémonie qu’on aurait dû faire en virtuel. Mais puisqu’on a décidé de le faire en présentiel, merci de respecter les gestes barrières. 

C’est un réel plaisir que je m’adresse solennellement à vous, pour la première fois, dans le cadre de cette traditionnelle cérémonie de présentation de vœux de nouvel an.

Je voudrais vous souhaiter la bienvenue et vous remercier vivement, pour avoir honoré de votre présence cette cérémonie qui constitue un moment de convivialité, d’échanges et de communion.

Je remercie également tous les intervenants pour leurs vœux cordiaux auxquels mes collaborateurs et moi sommes sensibles. En retour, je formule pour vous et vos familles respectives mes vœux de santé, de paix, de bonheur et de prospérité. Que l’année 2022 soit celle de la réalisation des grands défis et des grandes ambitions au niveau de notre formidable Institution.

A l’orée de cette nouvelle année, mes pensées vont particulièrement à nos concitoyens qui ont été éprouvés au cours de l’année écoulée. Je souhaite un prompt rétablissement aux malades et vous invite à observer une minute de silence pour la mémoire de nos proches qui ont été arrachés à notre affection Je vous remercie.   

Je profite de cette occasion pour rendre un vibrant hommage aux cadres et agents qui ont été admis à faire valoir leurs droits à la retraite à partir du 31 décembre 2021, après de loyaux services rendus au système financier, de manière générale et aux collègues de la BCRG en particulier. Je leur souhaite une paisible et heureuse retraite.

Distingués invités,

Mesdames, Messieurs,

L’année 2021 qui a été marquée par une reprise de l’activité économique mondiale, dans un contexte de persistance de la pandémie de COVID-19 et de l’apparition de nouveaux variants. Cette reprise a été soutenue par les progrès dans les campagnes de vaccination, favorisant la réouverture des économies, et les mesures de soutiens à l’économie, notamment budgétaire et monétaire. 

Selon les perspectives de l’économie mondiale du Fonds Monétaire International, le rythme de progression du PIB mondial serait de 6 % en 2021, contre une récession de 3,2 % en 2020. 

Au niveau national, malgré la persistance de la pandémie de COVID – 19, l’économie est restée résiliente, grâce aux performances de tous les secteurs d’activités. Selon les prévisions du Ministère de l’Economie, des Finances et du Plan, la croissance économique, soutenue par la vaccination, la reprise des activités et l’ouverture des frontières, s’établirait à 5,5 % en 2021, contre une prévision initiale de 5,2 %. 

En glissement annuel, l’inflation s’établit à 12,6 % en novembre 2021, contre 10,6 % en décembre 2020. Elle est tirée par les prix des produits alimentaires, d’ameublement et d’équipement, en lien avec la perturbation de l’approvisionnement des marchés en produits de consommation, la hausse des coûts du transport maritime ainsi que les coûts d’ajustement résultant de la mise en œuvre des opérations du guichet unique du commerce extérieur.

Distingués invités,

Mesdames, Messieurs,

La conduite de la politique monétaire et de change en 2021 a été fortement impactée par l’environnement économique national et international. Dans ce contexte, le Comité de Politique Monétaire a tenu ses premières réunions et a décidé à sa dernière session le maintien de son taux directeur à 11,5 % et du coefficient des réserves obligatoires à 16 %, dans le but de contenir la tension inflationniste. Elle a poursuivi son programme d’injection de liquidité pour permettre aux banques de continuer à accorder des crédits au secteur privé. Elle a mis en place un guide de souscripteurs pour les obligations du trésor émises sur le marché des Valeurs du Trésor en République de Guinée. La BCRG a également mis en place la convention du mode opératoire relatif à la préparation et à l’organisation des émissions d’Obligation du Trésor sur le marché.

Dans le domaine des changes, la Banque Centrale a poursuivi ses efforts à travers la mise en place d’un cadre réglementaire approprié. 

Ces différentes actions ont permis d’améliorer les principaux indicateurs monétaires et financiers. 

La masse monétaire augmente de 6,9 % par rapport à fin 2020 pour atteindre à GNF 40 008 milliards à fin novembre 2021. 

La position nette du Trésor auprès de la BCRG s’améliore pour s’établir à GNF 506,4 milliards à fin novembre 2021, contre GNF 930,6 milliards à fin 2020, reflétant la rationalisation des dépenses publiques par les nouvelles Autorités dans le cadre de la sécurisation des ressources publiques. Les crédits à l’économie enregistrent une hausse de 7,4 % pour se situer à GNF 13 974,9 milliards à fin novembre 2021. 

Le niveau des réserves de change se conforte, grâce à un accroissement progressif de la liquidité sur le marché des changes. Ainsi, les réserves internationales brutes s’établissent à USD 1,9 milliards à fin novembre 2021, soit plus de 5 mois d’importations de biens et services, contre USD 1,5 milliards à fin 2020. Par rapport à fin décembre 2020, il est observé une appréciation de 6,6 % du franc guinée, par rapport au dollar et de 13,5 % par rapport à l’euro à fin novembre 2021. Les primes de change entre les marchés officiel et parallèle se situent, actuellement, à environ 1 % pour le dollar et 1,2 % pour l’euro.  

Sur le plan technique, la BCRG a mis en place un modèle de prévision et de simulation macroéconomiques de court et moyen termes pour une meilleure qualification de la conduite de la politique monétaire.

Distingués invités,

Mesdames, Messieurs,

En 2021, le secteur financier est resté résilient dans sa globalité, malgré la crise économique liée à la pandémie. Le total bilan et les dépôts collectés à fin septembre 2021 ont progressé de 11,7 % et 9,9 % par rapport à fin 2020, respectivement. Les banques ont globalement une profitabilité notable, avec un taux moyen de rentabilité des fonds propres de 20,7 % à fin septembre 2021. 

Au cours de 2021, les réformes au niveau de la supervision bancaire ont porté notamment sur : 

  • l’opérationnalisation du Conseil National d’épargne et de crédit ;
  • la révision de la loi bancaire ;
  • l’adoption des normes prudentielles tenant compte des dispositions de Bâle II et Bâle III ; et 
  • l’implémentation des normes IFRS 9 et 16.

Dans le domaine de l’inclusion financière, l’année 2021 est marquée par :

  • l’adoption de la Stratégie Nationale d’Inclusion Financière par le Gouvernement ;
  • la mise en place du Comité Technique National du suivi de la stratégie de l’inclusion financière ; et
  • l’élection du Gouverneur de la BCRG en qualité de Membre du Conseil d’Administration de l’Alliance pour l’Inclusion Financière (AFI) pour le compte de la zone de l’Afrique au Sud du Sahara.

La BCRG a actualisé les mesures prises pour atténuer les effets de la crise sanitaire en faveur des institutions de microfinance. Ces mesures portent principalement sur :

  • l’assouplissement des normes prudentielles ;
  • la limitation de la distribution des dividendes au titre de l’exercice 2021 ;
  • l’autorisation préalable de la Banque Centrale pour toute utilisation des réserves issues de la non distribution des dividendes de l’exercice 2020, au regard de la situation prudentielle de chaque Institution ;
  • la limitation au strict minimum et après autorisation préalable de la Banque Centrale, du paiement des frais d’assistance technique aux maisons mères et rémunération des actionnaires ;
  • l’actualisation par les Institutions de leurs plans d’activités en intégrant les risques liés à la COVID-19 ;
  • la mise en place d’un reporting ad-hoc pour le suivi des effets de la crise sanitaire.

Ces mesures ont permis aux Institutions de continuer à soutenir l’activité par l’accord de nouveaux crédits aux entreprises notamment ceux du secteur du commerce, du transport, de la restauration et de l’hôtellerie, très impactées par la crise.

Pour les Établissements de Monnaie Electronique (EME), la BCRG a pris des mesures dans le sens de la simplification de l’accès au compte de monnaie électronique. Ces mesures comprennent notamment : 

  • l’autorisation, pendant une période de 6 mois, de mettre en œuvre des mesures de simplification des diligences d’identification de leurs clients lors de l’ouverture d’un compte et l’exécution des opérations sur lesdits comptes ;
  • l’autorisation et l’encouragement de la mise en œuvre de l’interopérabilité entre les systèmes de paiement électroniques opérés par les EME ;
  • la suspension de la distribution des dividendes au titre de l’exercice 2020 pour les EME et la limitation au strict minimum du paiement des frais d’assistance technique payés par les EME.

Dans le secteur des assurances, les Acteurs au nombre de seize agréés ont été résilients malgré la Covid-19. Ainsi, le chiffre d’affaires attendu à fin décembre 2021 devrait progresser de 10% par rapport à 2020. Les efforts de la BCRG dans ce secteur ont porté entre autres sur le renforcement de la gouvernance des entreprises et l’assainissement du secteur des intermédiaires d’assurance, la mise en application du décret portant obligation d’assurance de biens et marchandises de toute nature à l’importation en République de Guinée et l’opérationnalisation de la plateforme dédiée. Par ailleurs, la BCRG, par décision du Comité des Agréments, a prorogé le délai pour l’augmentation du capital des sociétés anonymes d’assurances et du fonds d’établissement des sociétés mutuelles d’assurances jusqu’au 31 décembre 2025. 

Dans le cadre des mesures de riposte contre la COVID-19, la BCRG a réitéré les injonctions relatives au respect des modalités de facturation aux coûts réels des conventions d’assistance technique, ainsi que la distribution des dividendes pendant la période suivant un taux défini. Elle a édicté une lettre circulaire de rappel aux Acteurs du marché des Assurances. En outre, le secteur a bénéficié des mesures d’allègement fiscales prises par le Gouvernement dans son plan de riposte économique à la crise sanitaire.

En 2021, la Loi sur la lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme a été promulgué. Dans ce cadre, la BCRG a participé aux travaux de recensement des textes réglementaires prévus dans cette Loi. Elle a également pris part aux travaux portant sur l’évaluation des risques de cette Loi dans le secteur financier. 

Dans le cadre d’un Appui financier de la Banque Africaine de Développement, un cahier de charges a été rédigé pour l’automatisation de système de reporting de la supervision des banques et IMF. Le processus de recrutement du Cabinet qui sera chargé de l’implémentation de ce système de reporting est en cours.

Distingués invités,

Mesdames, Messieurs,

Je voudrais rappeler, au titre des avancées dans le domaine des ressources humaines, la poursuite de l’exécution du projet du Système d’Information des Ressources Humaines, la vaccination du personnel contre la COVID – 19, l’organisation de la visite médicale systématique annuelle, le suivi des dossiers des retraités auprès de la Caisse Nationale de Sécurité Sociale et de la Caisse de Retraite Complémentaire ; et la promotion interne des cadres.

La BCRG a élaboré son plan stratégique pour la période 2021 à 2023.

En 2021, les travaux de construction réalisés par la BCRG portent sur :

  • la poursuite des travaux de construction de l’immeuble de l’Agence Principale avec un taux de réalisation de 60 % ;
  • le lancement des travaux de construction de l’Agence BCRG de Faranah et des immeubles d’habitations pour les cadres des agences de Boké, Kindia, Mamou, Labé et Faranah ;
  • le lancement des travaux de construction du nouveau data center à Kindia ;
  • la poursuite des travaux de construction de 91 logements dans la cité BCRG à Keitayah, avec un taux de réalisation de 70 % ; et 
  • l’achèvement des travaux de construction de la nouvelle agence BCRG de Kankan et des logements des Chefs de services.

Distingués invités,

Mesdames, Messieurs,

Les perspectives pour 2022 sont favorables à condition que le nouveau variant de COVID – 19 soit contenu et qu’une coordination entre les politiques budgétaire et monétaire puissent maintenir l’élan de croissance amorcée en 2020.

Dans ce contexte, la BCRG fera tout pour maintenir les acquis. Elle s’efforcera à garantir la stabilité des prix, indispensable pour soutenir la croissance économique du pays. Elle utilisera ainsi les instruments de politique monétaire à sa portée pour ramener le taux d’inflation à un chiffre dès le milieu de l’année 2022.

La BCRG s’attèlera à opérationnaliser le Fonds de garantie des prêts et à améliorer la gouvernance du Fonds de garantie des dépôts. Elle envisage également d’améliorer la gouvernance de la caisse complémentaire de retraite.

La BCRG poursuivra la modernisation de la circulation fiduciaire. Elle procédera à la mise en place du Bureau d’Information du Crédit et du Swift National. Elle envisage aussi l’instauration de la monnaie digitale.

La Banque Centrale compte promouvoir les branches d’assurance agricole, pour soutenir le secteur dans la minimisation des risques, par la mise en place effective d’une société d’assurance agricole avec l’appui de la Banque Mondiale et d’autres partenaires techniques et financiers, la réglementation des branches d’assurance islamique ou takaful, la micro assurance, l’assurance de crédit-caution et le développement de l’assurance vie. Elle prévoit également la mise en place d’une société de réassurance et d’un système automatisé de recueil, de contrôle, de stockage et d’analyse des situations comptables et Financières des Sociétés et Courtiers d’assurance.

De même, la surveillance des sociétés d’assurance sera renforcée par la mise en place d’un système de gouvernance conforme aux normes et standards internationaux. Des pools d’assurance pour les gros risques pétroliers et miniers seront mis en place afin de réduire leur délocalisation. Enfin, la Banque Centrale poursuivra ses efforts pour la création d’un Fonds de Garantie des Assurés et d’un Centre de Formation Professionnel en assurance et actuariat.

Dans le domaine de la coopération monétaire, la BCRG continuera à prendre toute sa part dans le processus d’intégration économique et monétaire de la CEDEAO et participera à la sensibilisation des populations guinéennes sur les enjeux de l’adhésion à la monnaie commune de la sous-région.

Distingués invités,

Mesdames, Messieurs,

J’ai pris bonne note des préoccupations soulevées par la délégation syndicale. Je partage pleinement ces préoccupations qui visent l’amélioration des conditions de vie et de travail. A propos, je voudrais vous rassurer que mes collaborateurs et moi-même les examinerons avec une grande attention.

Avant de terminer, je voudrais remercier l’ensemble des agents de sécurité et de nettoyage qui rendent notre lieu de travail propre et sécurisé. Je leur souhaite une bonne et heureuse année, ainsi qu’à leurs familles et à leurs proches.                                                                                                                                                     

Je souhaite ardemment que le Tout puissant, Allah, donne à Son Excellence Colonel Mamadi DOUMBOUYA, la force nécessaire dans son combat visant à faire de la Guinée une Nation prospère, paisible et réconciliée avec elle. 

Je vous réitère mes vœux de bonne et heureuse année 2022.

Bonne et heureuse année 2022 à tous.

Je vous remercie.

Discours de Monsieur le Gouverneur de la Banque Centrale de la République de Guinée à l’occasion de la cérémonie de passation de services

Discours de Monsieur le Gouverneur de la Banque Centrale de la République de Guinée à l’occasion de la Journée internationale des banques

Réunion ordinaire du Comité de Politique Monétaire

ALERTE : Un faux jeu au nom de la Banque Centrale

45ème Session du Conseil d’Administration de la BCRG

Élection du Gouverneur de la Banque Centrale de République de Guinée (BCRG) au poste de Président de l’Association des Banques Centrales Africaines (ABCA) pour la zone Afrique de l’Ouest

Le Gouverneur de la BCRG reçoit en audience le nouvel Ambassadeur du Royaume d’Espagne en République de Guinée

Monsieur le Gouverneur de la BCRG, Dr Louncény NABE, a reçu en audience le vendredi 16 juillet 2021, Son Excellence Cristian Font CALDERÓN, Ambassadeur d’Espagne en Guinée et en Sierra Leone. L’audience s’est déroulée en présence de MM. Mohamed CONTE, Directeur des Relations Internationales, et de Moussa MANSARE, Responsable de la Cellule de Communication de la Banque Centrale de la République de Guinée (BCRG).
Empreinte de convivialité, cette audience s’est articulée autour des questions consulaires et économiques.
Dans son intervention introductive, Monsieur le Gouverneur a remercié Monsieur l’Ambassadeur pour son initiative, et lui a signifié combien il apprécie cette démarche. Ensuite, Monsieur le Gouverneur a apporté à son hôte, les différents éléments de réponses à ses besoins d’informations sur la Banque Centrale et le système financier guinéen.
Dans ce sens, Monsieur le Gouverneur a retracé l’évolution historique de la Banque Centrale, depuis la 1ère République, et les différentes réformes monétaires que le pays a connues. Pour une meilleure appréciation des résultats de modernisation de la gouvernance de l’Institution monétaire à date, il a présenté la situation de la Banque Centrale à l’avènement de la IIIème République avant de lui exposer, dans les détails, les différentes réformes engagées depuis 2011, en accord avec les missions de la BCRG, sur les plans de la politique monétaire et de la politique des changes.
Dans cette dynamique de modernisation de l’Institution et partant, du secteur financier guinéen dans son ensemble, a-t-il expliqué, la Banque Centrale s’est dotée d’outils appropriés de gestion lui permettant de s’acquitter efficacement de sa mission et de se hisser au niveau des standards internationaux en matière de gouvernance d’une Banque Centrale. Il a, pour finir, expliqué le rôle de la Banque Centrale dans les négociations du pays, comme conseiller financier du gouvernement, avec les différents partenaires multilatéraux tels le FMI, la Banque Mondiale, l’Agence Monétaire de l’Afrique de l’Ouest ou la Zone Monétaire de l’Afrique de l’Ouest, ou la CEDEAO.
Prenant la parole, Monsieur l’Ambassadeur s’est dit réjoui de ces explications et a remercié le Gouverneur pour la clarté et l’exhaustivité des informations portées à sa connaissance. Il l’a rassuré quant à son implication pour le développement d’une coopération entre la Banque d’Espagne et la Banque Centrale de la République de Guinée.
Avant de prendre congé, Monsieur l’Ambassadeur a déclaré être très touché par l’accueil chaleureux et convivial que Monsieur le Gouverneur lui a réservé.

Contact presse
BCRG
Moussa MANSARE
Responsable de la Cellule de Communication
Tél : (+224) 628 03 88 35
moussa.mansare@bcrg-guinee.org

La Cellule de Communication