Communiqué du Comité de Politique Monétaire (CPM)

Le Gouverneur de la BCRG reçoit en audience le nouvel Ambassadeur du Royaume d’Espagne en République de Guinée

Monsieur le Gouverneur de la BCRG, Dr Louncény NABE, a reçu en audience le vendredi 16 juillet 2021, Son Excellence Cristian Font CALDERÓN, Ambassadeur d’Espagne en Guinée et en Sierra Leone. L’audience s’est déroulée en présence de MM. Mohamed CONTE, Directeur des Relations Internationales, et de Moussa MANSARE, Responsable de la Cellule de Communication de la Banque Centrale de la République de Guinée (BCRG).
Empreinte de convivialité, cette audience s’est articulée autour des questions consulaires et économiques.
Dans son intervention introductive, Monsieur le Gouverneur a remercié Monsieur l’Ambassadeur pour son initiative, et lui a signifié combien il apprécie cette démarche. Ensuite, Monsieur le Gouverneur a apporté à son hôte, les différents éléments de réponses à ses besoins d’informations sur la Banque Centrale et le système financier guinéen.
Dans ce sens, Monsieur le Gouverneur a retracé l’évolution historique de la Banque Centrale, depuis la 1ère République, et les différentes réformes monétaires que le pays a connues. Pour une meilleure appréciation des résultats de modernisation de la gouvernance de l’Institution monétaire à date, il a présenté la situation de la Banque Centrale à l’avènement de la IIIème République avant de lui exposer, dans les détails, les différentes réformes engagées depuis 2011, en accord avec les missions de la BCRG, sur les plans de la politique monétaire et de la politique des changes.
Dans cette dynamique de modernisation de l’Institution et partant, du secteur financier guinéen dans son ensemble, a-t-il expliqué, la Banque Centrale s’est dotée d’outils appropriés de gestion lui permettant de s’acquitter efficacement de sa mission et de se hisser au niveau des standards internationaux en matière de gouvernance d’une Banque Centrale. Il a, pour finir, expliqué le rôle de la Banque Centrale dans les négociations du pays, comme conseiller financier du gouvernement, avec les différents partenaires multilatéraux tels le FMI, la Banque Mondiale, l’Agence Monétaire de l’Afrique de l’Ouest ou la Zone Monétaire de l’Afrique de l’Ouest, ou la CEDEAO.
Prenant la parole, Monsieur l’Ambassadeur s’est dit réjoui de ces explications et a remercié le Gouverneur pour la clarté et l’exhaustivité des informations portées à sa connaissance. Il l’a rassuré quant à son implication pour le développement d’une coopération entre la Banque d’Espagne et la Banque Centrale de la République de Guinée.
Avant de prendre congé, Monsieur l’Ambassadeur a déclaré être très touché par l’accueil chaleureux et convivial que Monsieur le Gouverneur lui a réservé.

Contact presse
BCRG
Moussa MANSARE
Responsable de la Cellule de Communication
Tél : (+224) 628 03 88 35
moussa.mansare@bcrg-guinee.org

La Cellule de Communication

Communiqué de la 44ème session Conseil d’Administration de la BCRG

Une délégation du Centre Africain d’Études Supérieures en Gestion chez le Gouverneur de la Banque Centrale de la République de Guinée

Le Gouverneur de la BCRG, Dr Louncény NABE, accompagné de M. le Premier Vice-Gouverneur, Thierno Madjou SOW, a reçu en audience dans l’après-midi du mercredi 23 juin 2021, une délégation du Centre Africain d’Études Supérieures et de Gestion (CESAG) conduite par le Pr. Balibié Serge Auguste BAYALA, Directeur Général du CESAG. Il était accompagné des Dr. Abdoul Karim DIAW, Enseignant Chercheur, Dr. Lassana TIOTE, Enseignant Chercheur et Dr. Abdoulaye BAH, Recteur de l’Université Al Eamar de Guinée. L’Audience s’est déroulée en présence de MM. Ahmed Tidiane DIALLO, Directeur Général des Etudes et des Statistiques, Mohamed Mouctar CAMARA, Directeur de la Formation et du Renforcement des Capacités, Aziz FOFANA, Assistant du Gouverneur, et Makan DOUMBOUYA, Directeur Adjoint des Etudes et de la Recherche de la Banque Centrale de la République de Guinée.

En introduction, le Pr. Balibié Serge Auguste BAYALA, Directeur Général du CESAG, après avoir remercié M. le Gouverneur pour l’accueil qui leur a été réservé, a présenté les réformes entreprises depuis 2000 par son Institution en termes de formation en Banque et Finance et les appuis techniques dont il a bénéficié, dans ce sens, de la part de la Fondation pour le Renforcement des Capacités en Afrique (ACBF) et de la Banque de France, entre autres. Il a indiqué également que le CESAG collabore avec la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO) dans le cadre de l’organisation des journées d’inclusion financière, à travers des programmes de formation des élèves et des étudiants.

Par ailleurs, il a informé M. le Gouverneur qu’actuellement, son Institution assure une formation en finance islamique, et qu’elle a créé une Académie Ouest Africaine de la Finance Islamique. L’objectif étant d’accompagner les États dans les réformes dans ce domaine qui constitue une source importante de financement, avec des actifs estimés à plus de 2 500 milliards de dollars. Il a saisi l’occasion pour indiquer les possibilités pour la Guinée, d’attirer ces fonds, à l’image de certains pays de l’Union Economique et Monétaire de l’Afrique de l’Ouest (Côte d’Ivoire, Sénégal, Mali) qui ont pu mobiliser 750 milliards de francs CFA d’obligations islamiques Sukuk. Il a rappelé que plusieurs pays africains, notamment l’Algérie, le Maroc, les pays de l’UEMOA et le Kenya, ont réalisé des réformes réglementaires pour prendre en compte la spécificité de la finance islamique. Pour finir, il a sollicité une collaboration entre son Institution et la Banque Centrale de la République de Guinée, notamment dans les domaines de Renforcement des Capacités et des réformes réglementaires en matière de finance islamique.

En réponse, Monsieur le Gouverneur a remercié la délégation pour la visite. Il a indiqué que la Guinée et la BCRG en particulier, entretiennent depuis plusieurs années des relations étroites avec le CESAG où plusieurs cadres de notre Institution ont été formés. Pour ce qui est de la finance islamique, M. le Gouverneur a informé son hôte que l’idée fait son chemin. C’est dans ce sens d’ailleurs, a-t-il indiqué, que la BCRG avait envoyé deux cadres à la BCEAO pour s’inspirer de l’expérience de l’UEMOA dans le domaine de la réglementation en matière de finance islamique. Il a rassuré le Directeur Général du CESAG que la BCRG ne manquera pas de saisir très rapidement l’opportunité de coopération que lui offre son Institution aussi bien dans l’accompagnement sur les aspects réglementaires et de structuration qu’en matière de formation en finance islamique.

le Pr. Balibié Serge Auguste BAYALA, Directeur Général du CESAG, avant de prendre congé, a remercié Monsieur le Gouverneur pour l’accueil chaleureux et convivial qui a été réservé à sa délégation.                                                                        La Cellule de Communication

BCRG 2020 – Opinion normes guinéennes

Le Gouverneur, Dr Louncény NABE, reçoit l’équipe de la Société Financière Internationale (SFI)

Le Gouverneur de la BCRG, Dr Louncény NABE, accompagné de M. le Premier Vice-Gouverneur, Thierno Madjou SOW, a reçu en audience dans l’après-midi du mercredi 2 juin 2021, M. Olivier BUYOYA Représentant Régional de la Société Financière Internationale (SFI) du groupe de la Banque mondiale. Il était accompagné de MM. Saramory KAMPO, Représentant Pays par intérim ; Roland YAMEOGO, Nouveau Représentant de la SFI en Guinée et Mme Charlotte SAKHO du Bureau de la Côte d’ivoire. L’audience s’est déroulée en présence de certains Directeurs Généraux et Directeurs de la Banque Centrale de la République de Guinée.

Cette audience avait pour objet d’introduire le nouveau Représentant pays de la SFI, auprès des autorités, et de renouveler l’engagement de la SFI à accompagner les initiatives du Gouvernement guinéen pour le développement économique et social de la Guinée.

Dans son intervention, le Représentant Régional Pays de la SFI, a remercié M. le Gouverneur pour la qualité de l’accueil qui leur a été réservé, témoignant ainsi de la bonne disposition de la BCRG à travailler avec la SFI. Abordant l’objet de l’audience, il a introduit auprès de M. le Gouverneur, le nouveau Représentant de la SFI en Guinée, M. Roland YAMEOGO. Il a indiqué que la nomination d’un nouveau représentant traduit la volonté de la SFI d’insuffler un dynamisme nouveau dans sa coopération avec la Guinée et particulièrement avec les institutions financières et le secteur privé. La stratégie de la SFI en Guinée est d’intervenir dans l’agenda des réformes du climat des affaires, et de façon générale dans les secteurs de l’énergie, des mines, des infrastructures, etc.

Le nouveau Représentant de la SFI en Guinée, M. Roland YAMEOGO, a saisi l’occasion pour aussi remercier le Gouverneur pour la qualité de l’accueil, et exprimé sa volonté à faciliter l’accès au financement des projets en Guinée. Il a dit avoir noté l’accélération de l’exploitation minière en Guinée, au cours des dix dernières années. Selon lui, la SFI pourrait accompagner ce secteur, ainsi que d’autres tels les secteurs du logement, de l’agriculture, de la santé, etc.

En réponse, M. le Gouverneur a souhaité la bienvenue à la délégation, et exprimé le plaisir qu’il a de les recevoir et d’échanger sur un certain nombre de dossiers avec la SFI. A ce sujet, il a évoqué la problématique de l’accès au crédit tout en indiquant des avancées sur le dossier de Fonds de Garantie des prêts aux Entreprises notamment, sur les textes de base, la libération du capital, la mise en place du Conseil d’Administration, la désignation des représentants des structures, etc.

Il a également abordé d’autres dossiers pour lesquels il sollicite le soutien et l’accompagnement de la SFI. Ces dossiers portent sur la digitalisation des services financiers, l’assurance agricole, les sociétés de crédit-bail, le Bureau d’Information sur le Crédit, l’agro-industrie et les logements sociaux.

Sur chacun de ces dossiers, le Représentant Régional de la SFI et sa suite ont partagé leurs expériences ainsi que la disponibilité de leur institution à soutenir et accompagner le gouvernement guinéen.

Avant de prendre congé, le Représentant Régional de la SFI, Monsieur Olivier BUYOYA, a, au nom de son équipe, remercié Monsieur le Gouverneur pour l’accueil chaleureux et convivial qui leur a été réservé.

                                                             La Cellule de Communication

Rencontre à la Banque Centrale sur la mise en application du décret sur l’obligation d’assurance des biens et marchandises à l’importation.

Le mercredi 28 avril 2021, une réunion s’est tenue à la Banque Centrale entre le Ministère du Budget, la Banque Centrale de la République de Guinée, l’Association Professionnelle des Assureurs de Guinée (APAG), l’Association Professionnelle des Courtiers d’Assurance et de Réassurance (APCAR) et la société Ingénierie Conseils et Solutions (ICS). L’Association Professionnelle des Banques (APB) a participé en qualité d’invité.

L’objectif de cette rencontre était de discuter de la mise en application effective du Décret D/2019/018/PRG/SGG du 11 janvier 2019 portant Obligation d’Assurance des Biens et Marchandises de toute nature à l’importation en République de Guinée.

Dans son mot introductif, le Gouverneur de la Banque Centrale, Dr Louncény NABE, après avoir remercié les participants pour leur présence à cette rencontre, a tenu à rappeler les objectifs assignés à ce décret. Il a précisé qu’à date, tous les outils permettant la mise en application effective des dispositions dudit décret sont opérationnels. En outre, il a insisté sur la nécessité, pour la corporation des Assureurs et Courtiers en assurance, de mettre un accent sur la bonne observation des mesures liées à ce décret dans son application. 

Pour le Gouverneur de la Banque Centrale, ce décret a un double objectif à savoir : (i) faire en sorte que le marché des assurances puisse disposer de moyens financiers suffisants pour jouer, en plus de son rôle d’assureur, un rôle d’investisseur institutionnel, (ii) permettre au fisc guinéen de disposer des ressources liées à l’assurance des biens et marchandises à l’importation.

Pour sa part, le Ministre du Budget, M. Ismaël DIOUBATE, a rappelé le fait que la plupart des opérateurs économiques sont assurés auprès d’autres compagnies, en dehors du pays, ce qui, au regard du Code des Assurances, de son décret d’application et de l’arrêté conjoint entre le Ministère du Budget et la Banque Centrale, constitue une entorse à corriger. Il a indiqué que les Sociétés d’Assurances opérant en Guinée sont aujourd’hui en mesure d’assurer les biens et marchandises à l’importation. Il est donc important de revisiter les différentes dispositions et d’évaluer les mesures liées à leur application par les différentes parties prenantes.

A cet effet, il a tenu à insister sur la nécessité, pour tous les Acteurs, que des dispositions idoines soient mises en place pour garantir l’effectivité et la bonne application de ce décret au vu de son importance dans la mobilisation des ressources pour le budget de l’État. L’une de ces mesures, a-t-il ajouté, est la large sensibilisation à tous les niveaux pour une bonne compréhension de ce texte.

Les différentes parties prenantes, dans leurs interventions à travers les Présidents des Associations Professionnelles (APAG, APCAR, APB), ont réaffirmé leur engagement pour l’application de ce décret, et partant, créer une valeur ajoutée pour l’économie nationale.

Le représentant du Cabinet Ingénierie Conseil et Solution (ICS) a informé les Autorités de l’opérationnalisation de la plateforme et des dispositions prises au niveau dudit Cabinet pour assurer une utilisation optimale de la solution installée.   

Pour terminer, le Ministre du Budget a remercié la Banque Centrale pour la qualité de la collaboration entre son Département et l’Institution Monétaire dans le cadre de l’application de ce décret. Il a exhorté les différentes parties prenantes au processus à s’approprier cet outil pour l’atteinte des objectifs fixés.                                                              La Cellule de Communication

Le Gouverneur, Dr Lounceny NABE, reçoit en audience M. Marc WABI, Directeur Général de Deloitte Cote D’Ivoire.

Monsieur le Gouverneur de la BCRG, Dr Louncény NABE, a reçu en audience dans la matinée du vendredi 16 avril 2021, Monsieur Marc WABI, Regional Leader West Africa et Directeur Général Deloitte Côte d’Ivoire, accompagné de MM Sylvain Olivier IBRAIMA et Jacques CANGAH, respectivement Directeur Conseil du pôle stratégie et opérations et Senior Manager en charge du capital humain. L’audience s’est déroulée en présence de MM. Thierno Madjou SOW, 1er Vice-Gouverneur, Diafarou BAH, Auditeur Général, Ahmed Tidiane DIALLO, Directeur Général des Études et des Statistiques, Mohamed CONTE, Directeur des Relations Internationales et Moussa MANSARE, Responsable de la Cellule de Communication de la Banque Centrale de la République de Guinée (BCRG).

Cette audience se situe dans le cadre d’une mission de travail de Deloitte Côte d’Ivoire à Conakry. Dans son intervention, M. WABI a décliné la nouvelle stratégie de Deloitte qui vise à se positionner et à développer en Afrique son pôle conseil, mal connu sur le continent, et dont la firme est pourtant leader mondial. Il a ainsi retracé les acquis du Cabinet en Afrique en matière de conseil depuis une dizaine d’années.

En réponse, Monsieur le Gouverneur a félicité et encouragé le Directeur Général de Deloitte Cote d’Ivoire pour cette nouvelle orientation du Cabinet Deloitte. Il a présenté les priorités de la Banque Centrale et a indiqué qu’en matière d’accompagnement de l’entreprenariat des jeunes et des femmes, la BCRG est en première ligne sur les aspects liés aux fonds d’aide et d’assistance. Elle est actuellement impliquée dans le projet d’un fonds de garantie des prêts aux Petites et Moyennes Entreprises (PME) et d’un fonds d’appui aux Groupements d’Intérêt Économique (GIE), qui sont des projets suivis en force en lien avec la riposte à la crise de la COVID 19. Il considère cette visite comme une fenêtre ouverte à des discussions ultérieures pour d’éventuelles relations futures de partenariat, qui seront fonction des priorités de la BCRG et des nouveaux pôles d’activités du Cabinet.

A propos, M. le Directeur Général de Deloitte Cote d’Ivoire a promis que son Cabinet fera parvenir à la Banque Centrale, dans les jours à venir, une documentation assez fournie sur les nouveaux pôles d’activités du Cabinet Deloitte.

Enfin, il a remercié Monsieur le Gouverneur pour l’accueil chaleureux qui lui a été réservé et la richesse des échanges.

                                                                                   La Cellule de Communication

Le Gouverneur de la BCRG, Dr Louncény NABE, reçoit en audience le Président de la Commission de la CEDEAO, Monsieur Jean Claude BROU

Réunion ordinaire du comité de politique monétaire de la BCRG du 31 mars2021