Rencontre à la Banque Centrale sur la mise en application du décret sur l’obligation d’assurance des biens et marchandises à l’importation.

Le mercredi 28 avril 2021, une réunion s’est tenue à la Banque Centrale entre le Ministère du Budget, la Banque Centrale de la République de Guinée, l’Association Professionnelle des Assureurs de Guinée (APAG), l’Association Professionnelle des Courtiers d’Assurance et de Réassurance (APCAR) et la société Ingénierie Conseils et Solutions (ICS). L’Association Professionnelle des Banques (APB) a participé en qualité d’invité.

L’objectif de cette rencontre était de discuter de la mise en application effective du Décret D/2019/018/PRG/SGG du 11 janvier 2019 portant Obligation d’Assurance des Biens et Marchandises de toute nature à l’importation en République de Guinée.

Dans son mot introductif, le Gouverneur de la Banque Centrale, Dr Louncény NABE, après avoir remercié les participants pour leur présence à cette rencontre, a tenu à rappeler les objectifs assignés à ce décret. Il a précisé qu’à date, tous les outils permettant la mise en application effective des dispositions dudit décret sont opérationnels. En outre, il a insisté sur la nécessité, pour la corporation des Assureurs et Courtiers en assurance, de mettre un accent sur la bonne observation des mesures liées à ce décret dans son application. 

Pour le Gouverneur de la Banque Centrale, ce décret a un double objectif à savoir : (i) faire en sorte que le marché des assurances puisse disposer de moyens financiers suffisants pour jouer, en plus de son rôle d’assureur, un rôle d’investisseur institutionnel, (ii) permettre au fisc guinéen de disposer des ressources liées à l’assurance des biens et marchandises à l’importation.

Pour sa part, le Ministre du Budget, M. Ismaël DIOUBATE, a rappelé le fait que la plupart des opérateurs économiques sont assurés auprès d’autres compagnies, en dehors du pays, ce qui, au regard du Code des Assurances, de son décret d’application et de l’arrêté conjoint entre le Ministère du Budget et la Banque Centrale, constitue une entorse à corriger. Il a indiqué que les Sociétés d’Assurances opérant en Guinée sont aujourd’hui en mesure d’assurer les biens et marchandises à l’importation. Il est donc important de revisiter les différentes dispositions et d’évaluer les mesures liées à leur application par les différentes parties prenantes.

A cet effet, il a tenu à insister sur la nécessité, pour tous les Acteurs, que des dispositions idoines soient mises en place pour garantir l’effectivité et la bonne application de ce décret au vu de son importance dans la mobilisation des ressources pour le budget de l’État. L’une de ces mesures, a-t-il ajouté, est la large sensibilisation à tous les niveaux pour une bonne compréhension de ce texte.

Les différentes parties prenantes, dans leurs interventions à travers les Présidents des Associations Professionnelles (APAG, APCAR, APB), ont réaffirmé leur engagement pour l’application de ce décret, et partant, créer une valeur ajoutée pour l’économie nationale.

Le représentant du Cabinet Ingénierie Conseil et Solution (ICS) a informé les Autorités de l’opérationnalisation de la plateforme et des dispositions prises au niveau dudit Cabinet pour assurer une utilisation optimale de la solution installée.   

Pour terminer, le Ministre du Budget a remercié la Banque Centrale pour la qualité de la collaboration entre son Département et l’Institution Monétaire dans le cadre de l’application de ce décret. Il a exhorté les différentes parties prenantes au processus à s’approprier cet outil pour l’atteinte des objectifs fixés.                                                              La Cellule de Communication

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>